08 mars 2014

Lettres d'amour, Metronomy, Nougaro, Sqürl

(Texte débuté vendredi soir et terminé samedi soir, en écoutant Metronomy sur Inter, dans l'émission Live me do) C'est le soir d'une belle journée, ensoleillée dans le ciel et dans le coeur, car j'ai revu mon amie N, mon amie M et mon amie L. Dans l'ordre alphabétique, L, M, N. Bien sûr il manquait J, qui manque toujours quand elle n'est pas là. Mais pour respecter l'ordre des lettres, il aurait fallu une amie K, et je n'en connais pas dans le milieu de LMN, sinon Karine, mais nous ne sommes pas suffisamment intimes pour l'intégrer... [Lire la suite]

07 mars 2014

Les Cent meilleurs films français selon les Inrocks, suite et fin

Il y a quelques jours, j'avais cru intelligent de gloser sur le Top 100 des meilleurs films français selon Les inrocks (L'Evangile selon Les inrocks ?), l'intérêt selon moi étant qu'ils n'avaient publié que leur cassement des 26° au 100° film. Le suspens restait donc entier pour les vingt-cinq premiers et il était possible de conjecturer. Ce que j'ai fait avec un très faible succès public, ce post ayant été peu lu (merci à N. qui en a fait une lecture critique, certes, mais une lecture). La publication des 25 films qui comptent, selon... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 février 2014

J'aime pas les Césars

J'aime pas Les Césars, j'aime trop le cinéma et Les Césars ont trop souvent couru à la rescousse du succès et contribué à marginaliser les films les plus inventifs, les plus riches, les plus novateurs, ceux qui représentent vraiment une prise de risque autre que financière. La fameuse Cérémonie des Césars est, comme son nom l'indique, un événement cérémonieux, généralement froid et ennuyeux, organisé par l'"Académie" du même nom pour défendre tous les académismes contre toutes les audaces. Cependant, chaque année ou presque j'y... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 février 2014

Nuit

Goutte à goutte ça goutte dans l'évier comme toujours comme avant sur les assiettes sales les verres, les choses laissées, là. Par inadvertance, Venez. Venez, toutes, j'ai froid de toutes ces années et ces gouttes gouttent sur mon passé.Venez, entourez-moi de vos mains, de vos bras,j'ai deux,il me reste deux verres de cette soirée,deux, Entourez-moi, réchauffez-moi, écoutez-moi,ne me laisse pastrop penser à tout ça,j'y perds le sens du sang froid,ne me laisse pas,en fait je ne pense qu'à toi, un peu à moi,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2014

Les Cent meilleurs films français, selon Les inrocks...

  Pour commencer aujourd'hui, un point d'actualité particulièrement brûlant : une des couvertures de Charlie Hebdo à laquelle vous aviez échappé cette semaine (à gauche de l'écran) avant de parcourir cette page. Pour continuer dans le bon goût français, un point sur une bonne idée des inrocks en deux parties séparées par un entracte (ci-dessous).Je ne relis pas, pas le temps, vous corrigerez les fautes d'orthographe et de goût, mais je suis obligé de publier maintenant, car si Les inrocks me précèdent (voir ci-dessous), ce... [Lire la suite]
24 février 2014

Volver

Salut !Salut, vous êtes là ?C'est moi, Michel. Salut !Oui, ça fait un moment, je sais,ça doit même faire plusieurs moments depuis. Salut !J'ai une petite envie de revenir. Petite, mais pressante. Modeste mais présente. C'est lundi, c'est hiver, c'est Paris, c'est soleil. C'est la joie un peu bête, un peu mauviette, un peu bleuette qui coule des toits de zinc sur les passants que je ne connais pas , mais que j'embrasse pour vous, SI, je le connais celui-là, avec son parapluie ouvert dans son pantalon, parce que dans sa vie il... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 19:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2013

Square du Temple, ce 26 juin, pour la liberté d'être soi. Couples imaginaires et fachos ordinaires.

Un jour on a brûlé des livres. Il est vrai qu'on avait aussi brûlé des femmes et des hommes, ce qui est plus terrible. On casse une gueule, à Agen, on tue. Ici où là, la violence se paie son coup de sang. Square du Temple. Quand j'étais un bambin innocent, effrayé par le grand magasin au métro Filles du Calvaire, ma Maman, mon Papa, ma si chère soeur, venaient me promener et me faire jouer au Square du Temple. Peut-être avais-je des copines de bac à sable avec qui j'entretenais des relations privilégiées, mais sans le savoir encore. ... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juin 2013

Happy birthday dear Paul

J'ignore si tu me lis, mais il est évident pour la terre entière, dont on soustrait les deux ou trois personnes qui ne résident pas dans le 11ème arrondissement de Paris, que cet hommage à Paul est aussi destiné à faire revivre, sur les écrans froids de mes soirées vides, certains moments particulièrement heureux. A quoi d'autre ? Je sais que Paul Mac ne me lira pas, toi je ne sais pas. Ne commente pas si tu ne le souhaites pas, mais essaye de ressentir quelque chose. Quand j'écoute ça, je ressens, très très fort. C'est incroyable... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 juin 2013

Monica Calle, A virgem doida : L'acte nu

C'est aujourd'hui le 100ème anniversaire de la première représentation du Sacre du Printemps. Il y a cent ans, c'est le scandale. On traite untel de vieille tante, tel autre de sale juif, on donne dans le subtil.Demain, la troupe de Wupperthal, celle de Pina Bausch, donne Le Sacre, là où le ballet a été créé. J'ai pris les billets depuis 10 mois, parce qu'un tel événement s'anticipe, parce qu'un tel événement ne peut être manqué.(3 juin 2013) écrit quelques jours plus tard : Ce soir c'était Jour de fête. J'avais anticipé,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juin 2013

Compte-tenu du nombre de lecteurs, je me demande pourquoi je me fends d'un nouveau message. Evidemment, l'absence de signe de vie n'a pas multiplié les visites. Et si j'étais raide mort et nauséabond sur la moquette, ça vous indiffère ? Ben non, pas encore, pas ce soir çà cette heure-ci. J'ai mis la télé par désoeuvrement et TCM HD me propose, sur le même écran, Ingrid Bergman et Cary Grant. Déjà ces images suffiraient à mon bonheur cinéphile. Mais en plus il y a un film, de Stanley Donen, Indiscret, de 1958. C'est beau. C'est en... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]