12 janvier 2011

Somewhere ? Over the rainbow, bien sûr

Ce n'est plus une séance du Mercredi comme l'an passé. ce sera moins structuré et, pour moi sans doute moins contraignant. mais mercredi, ça reste Cinéma. Je vous propose une bande son. Le titre est celui qui clôt le générique de fin de Somewhere, par Brian Ferry (qui remercie les spectateurs ayant eu la courtoisie de rester jusqu'à la vraie fin du film). La version ci-dessous est plus étonnante, Techniquement je ne sais pas, mais c'est une surprise, non ?  BLOW UP Blow up a été (est) un film, parmi ceux... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 novembre 2010

Ciné mercredi et autres petites choses

Je n'ai pas la matière d'une Séance du Mercredi car je ne sais à peu près rien des films qui sortent aujourd'hui, exception faite de Memory Lane, le premier long de Mikhaël Hers (prix Jean Vigo en 2009, ce qui n'est pas rien, pour son court Montparnasse, sur un quartier qui m'est cher) que l'on dit Modianesque, mélancolique et soucieux de saisir l'instant pour qu'il dure un peu plus longtemps. C'est le film que je me conseille parmi les sorties de la semaine.Parmi les reprises, un 3ème OVNI US depuis l'été (après Abattoir 5 et Electra... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2010

Vénus Noire, cinéma, liberté de la presse et quoi encore ?

Si je consacrais ce billet au cinéma, comme à l'époque bénie où j'avais le temps de prendre le temps de composer une Séance du Mercredi, il est bien évident que mon "film de la semaine" serait Vénus Noire, le nouveau film d'Adbdellatif Kechiche, que je verrai ce weekend. Certes, il s'agit d'un "grand sujet", historique, moral, humaniste qui devrait me faire fuir. Rien ne tue plus le cinéma que les bons sentiments. Mais il s'agit en l'occurrence de la nouvelle oeuvre d'un cinéaste qui, pour être en colère (et il a... [Lire la suite]
14 octobre 2010

Ciné, jazz, solitude et bons mots

Il faut s'y faire. Moi, surtout, vous vous vous (3 fois vous, 1 fois moi, qui a dit que j'étais narcissique ?) en foutez, vous (et de 4) faites autre chose que lire les Petits Pavés, Monsieur est rentré ou Madame, faut s'en occuper, ou la télé passe l'émission culinaire que vous rêviez de montrer à votre cuisinièr(e) de meuf ou de mec, ou un(e) ex vous a appelé et vous frémissez en douce (combien de Vous, contre 1 seul moi ?). Donc, je me débrouille avec mon problème : je n'ai pas le temps, en ce moment, de faire vivre ce... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 00:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2010

La semaine cinéma : Lubitsch, Sarko et la censure. Et Louis Garrel, pour le pur plaisir.

SARKOcinéPHILE Nicolas Sarkozy ou Monsieur Cinéma ?envoyé par guybirenbaum. - L'info internationale vidéo. On savait, depuis l'épisode de La princesse de Clèves, le président épris de belle littérature.Ben, en plus il est cinéphile, dis-donc ! Quelle culture !Bon, il confond un peu Pasolini et la Nouvelle vague...Il confond Le voyage en Italie de Rosselliniavec Le voyage à Rome (de Personne, mais avec Jugnot et produit - tiens ? - par TF1.Quant au cinéma du Nord de l'Europe, c'est "magnifique".Oui, dans les éléments de... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2010

Le jour de l'Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures

J'écris ceci lundi soir, vers 19h30, je viens d'apprendre qu'Alain Corneau est mort. Le cancer n'en finit pas de réclamer son tribut. Alain Corneau n'était pas un grand cinéaste. Il était de cette génération de cinéphiles arrivée au début des années 70 et qui avaient le cinéma américain au cœur. Yves Boisset, Laurent Heynemann ou Claude Miller, qui ont connu de jolies réussites (La petite voleuse, L'effrontée pour Miller, sans doute grâce à la lumineuse présence de Charlotte Gainsbourg, encore actrice en gestation. Alain Corneau... [Lire la suite]

15 juillet 2010

L'autre monde, les vacances, semaine ciné dernière.

Cette Séance du mercredi publiée le jeudi est la dernière de la saison. Je réfléchirai pendant l'été à une autre formule intégrant les sorties du week-end ("Copier(s) collés du vendredi"). Dites-moi, si vous avez des idées. Il est de tradition ici  de vous accueillir en musique. Cette semaine, une musique de film, bien sûr, mais pas la version originale. L'impeccable Baptiste Trotignon reprend en piano solo Love me tender, standard indétrônable, parce qu'on peut faire beaucoup de choses agréables en écoutant ça. Comme... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juillet 2010

Jeudi au cinéma. Dernière ?

Évidemment, cette chronique est dédiée, avec tristesse, à Laurent Terzieff, plus metteur en scène et acteur de théâtre que de cinéma, mais dont la voix, grave, subtile, souvent envoutante quand il lisait des textes qu'il aimait, restera une des plus pures et belles dédiées à l'art de bien jouer la comédie. Le très beau portrait ci-contre est de Jacques Vauclair. Dans un entretien accordé au Monde l'année dernière, Laurent Terzieff s'exprimait ainsi à propos de son art : "Ce que j'attends du théâtre, cet art qui "pour un instant... [Lire la suite]
17 juin 2010

Mes films de la semaine et de la semaine dernière

Cette chronique est dédiée à Roger Diamantis,propriétaire cinéphile du Saint-André des Arts à Paris. Roger Diamantis est mort. Où en serait la diffusion des films à Paris, sans ces salles indépendantes, qui défendent les films, qui les montrent plusieurs semaines, succès ou pas. Cette semaine, le Saint-André qui est pour moi une des six ou sept salles parisiennes qui incarnent, depuis toujours LE cinéma, montre entre autres Femmes du Caire, La Comtesse et Soul Kitchen, 3 films à l'affichent depuis plusieurs semaines et encore... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 juin 2010

La semaine ciné : une "certaine tendance" de la critique française

Loin de tout modèle hollywoodien, le cinéma et la réalité sont faits pour se rencontrer. Parfois. Certes, il faut savoir préserver la part du rêve et apprécier un cinéma du fantasme ou de l'évasion. Mais il ne faut pas s'interdire de défendre les films qui interrogent la réalité et nous en renvoient une vision critique. Loin du faible et conventionnel Welcome de Lioret, Les mains en l'air du "radical" Romain Goupil (Mourir à trente ans) me réconcilie avec un cinéma militant qui, une fois n'étant pas coutume, ne monnaie pas, comme... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :