30 avril 2013

Espoir, endormie, images, cinéma, livre, photos, 7h15, souvenirs

La rubrique s'appelle C'est mercredi c'est permis, mais j'ai décidé que mercredi pouvait tomber n'importe quand. Comme à l'époque insouciante de la Semaine des quatre jeudis. Donc, Mardi, c'est permis.  Marguerite Une soirée enregistrée au Théâtre de L'Odéon, le 15 avril 2013 (mon anniversaire), en présence de Philippe Djian, avec des textes lus par Anne Alvaro. L'émission, Cosmopolitaine, est passionnante. La présence, et l'absence de complexe littéraire de Philippe Djian y sont sans doute pour beaucoup. Les textes lus par... [Lire la suite]

24 avril 2013

Trois films, trois bonheurs différents

Chers non-lecteurs, qui êtes-vous, vous qui êtes de jour en jour plus nombreux ? Et chers lecteurs, ne me racontez pas que vous profitez du beau temps pour vivre dehors, loin de vos écrans. Je vous surveille, je vous vois en ce moment même, fascinés par vos smartphones so gorgeous.C'est vrai, un blog c'est comme la vie même, avec ses hauts, avec ses bas, mais était-il nécessaire que le hasard poussât l'ironie jusqu'à m'imposer les notes basses partout. En deux mots, la fréquentation de ce blog a baissé ces derniers temps, comme il lui... [Lire la suite]
21 avril 2013

Sophie Maurer, lecture à L'Imagigraphe

Sophie Maurer rencontrait ses lecteurs samedi 20 avril à l'excellente Imagigraphe, belle librairie de la rue Oberkampf à Paris, à l'occasion de la sortie de son roman Les indécidables (collection Fiction et Cie, Seuil, 2013), dont il a été question ici à plusieurs reprises. Comme je n'étais pas plus que ça dans mon assiette, tant au moral qu'au physique, je n'ai pas posé de question, ni ne me suis fait connaître. Et je n'ai pas pris de photo, car ça fait plouc, je trouve, du coup je recycle celle de la dernière fois pour illustrer ce... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2013

Fast Film : du cinéma en concentré

FAST FILM,animation,réalisé en 2003 par Virgil Widrich(Autriche) Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas montré un film dans son intégralité. Or je retrouve sur internet une (pas très) vieille connaissance, un objet-film étonnant qui est aussi un très bel hommage au cinéma hollywoodien des années classiques. Vous connaissez peut-être d'ailleurs. Fast Film (Autriche, 2003) est une oeuvre de pure création qui, en 13 mn 50, recycle pas moins de 65.000 photogrammes extraits de 300 films du Grand Hollywwood. Mais comme... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 avril 2013

Demy, Bowie, c'est aujourd'hui

Quand on a pas grand chose à dire, mais encore quelques désirs, on peut citer les autres. J'ai aimé ces deux vidéos d'Inrocks TV, très inrocks, c'est à dire intelligentes et bavardes, à l'humour perceptible uniquement par les abonnés (oui, ce n'est pas de l'humour gratuit) l'une où s'exprime J.B. Morain, parrain du cinéma inrocks, l'autre J.D. Beauvallet, grand patron de la musique. J'ai donc eu envie de les partager. Puis j"en ai ajouté. Il s'agit de deux événements que j'ai attendus avec impatience et que je continue à espérer,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 avril 2013

Des chiffres, des sons et des images : Huit et demi et Quartet

Mes deux films de la semaine. Je ne tiens pas à parler du troisième, Les amants passagers, film sympathique et souvent drôle, mais qui m'a (presque) constamment donné l'impression que Pedro Almodovar s'était trompé d'avion. Dommage, j'ai l'impression qu'un meilleur réglage entre les graves (trop faibles) et les aigus (trop criards) aurait conduit à un grand film. Et puisque l'actualité est, pour une fois, mais pour partie seulement, souriante, je dédie ce papier à Bobby Sands, poète irlandais, membre de l'IRA et député du Royaume... [Lire la suite]

03 avril 2013

An Pierlé au Café de la Danse, Sophie Maurer pour Les indécidables : les belles personnes

Pas de cinéma, cette semaine, les sorties étant décourageantes. Très marquées "ciné-réalité". La Nième adaptation française d'un fait divers, à la platitude "minimum syndical" avec Cluzet (Sy Sy !), un docu sur la maison de la radio (à voir si, comme c'était notre rythme il y a quelques mois, vous voyez quatre à cinq films par semaine), le Free Angela, assez tentant, Jaurès de Vincent Dieutre (non, ce n'est pas un biopic sur le fondateur de L'Humanité !), plutôt tentant et d'autres. Mais, c'est un aveu, c'est entre nous, ne le répétez... [Lire la suite]
30 mars 2013

On prendra la vie comme on veut

Juste pour toi, cette vidéo pas trop pourrie de cette soirée magique. C'est étrange, mais ce qu'on a vécu se retrouve sur internet. Pas tout ce qu'on a vécu, je sais. Mais ça, par exemple. A bien y regarder, certain(e)s ont passé leur temps à immortaliser le concert sur vidéo, au lieu de le vivre. Qu'est-ce que ça peut faire, comme chante notre BB. D'autres vidéos sont en ligne. Pas plus mauvaises, pas meilleures. Mais elle témoignent toutes de la magie totale de ce concert, peut-être supérieur à Wagner, par certaibns aspects. Dont... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 01:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2013

Qui peut me prêter un titre ? je n'en trouve pas.

Hier, c'était la merveilleuse soirée Benjamin Biolay au Casino de Paris. La superbe. Comme j'ai aimé l'aimer. Tout en BB me plait, je suis un inconditionnel et je me pacserais volontiers avec. L'allure, la douceur, la richesse des sentiments et des sensations, le velouté de la voix, des choses dites. Au delà des oripeaux du star-system qui m'écoeure, voici une belle et bonne personne qui sait embellir par sa présence une soirée, une vie, qui sait en vous touchant l'oreille, vous caresser le coeur.Un des (très nombreux) titres  de... [Lire la suite]
20 mars 2013

Les vagues de l'âme, les âmes très vagues

On se sent du vague à l'âme, on se dit que rien ne va et rien n'ira plus jamais, et puis on tombe sur une nouvelle dont l'absolue tristesse relativise même ce qui nous semblait une absolue détresse. L'acteur David Dewaele est mort le 27 février, le jour où sortait sur quelques écrans  le nouveau film de Bruno Dumont, Camille Claudel 1915, dans lequel il ne figure pas. C'était à Hazebrouck, dans le nord, dans son pays. Il avait 37 ans. Ne cherchez pas, à de rares exceptions près, vous ne le connaissiez pas. Avec Alexandra Lematre... [Lire la suite]