14 juin 2009

Lavilliers chante Ferré

J'ai bêtement raté ce rendez-vous étonnant, il y a quelques années, "Lavilliers Chante Ferré", au Chatelet, à Paris. Vu l'affiche trop tard. Aujourd'hui, on m'a permis de refermer cette brèche du souvenir (i.e. cette connerie) en me montrant le DVD qui vient de sortir. J'en suis encore retourné. Il y a d'abord l'évidence de cette rencontre : deux artistes de La Marge (titre de l'album consacré par Bernard aux poètes) adulés mais suspects aux yeux de leur public car talentueux (à une puissance rare) et égotistes,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 novembre 2008

Camille au Zénith

C'est au Zénith, sa première vraie grande salle parisienne, que Camille a continué à mettre la chanson populaire française cul par dessus-tête. Après le Cirque d'Hiver, le Trianon, l'Eglise Saint-Eustache (hé oui...), la Cigale et les endroits que j'oublie, La Belle est venue déposer un peu de poudre magique sur nos yeux meurtris par la vulgarité ambiante et dans nos oreilles assourdies par la rumeur toujours planant sur nos fragiles destins d'une possible extinction de la beauté et de l'intelligence par décret-loi. De la beauté et... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 novembre 2008

Réalité Réalités Punition exemplaire / Si c’est pour jouer les fugitifs Moi je suis volontaire

(Modifié mardi 4 novembre) Bashung à l'Elysée, que demander après ? Obama à la Maison Blanche ? Oui, ce genre de chose. C'était dimanche soir, 2 novembre. Ce fut à l'uni son de nos désirs : inoubliable. D'ailleurs, nous avons décidé, tous ensemble, de ne pas oublier, de ne pas nous oublier. Dans la famille rock, je veux Le parrain. La défection de Bertrand Cantat, le fils surdoué, nous avait laissé seul(s). AB, comme l'Agriculture Biologique du rock, s'est imposé comme celui qui donne le ton. Il a lancé, il y a presque 5... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2008

Juste pour le plaisir (suite 2)

Pour le plaisir. Et parce que la soirée est aux rires et aux plaisanteries graveleuses, voici deux chansons par Georges Brassens qui, en  d'autres circonstances nous a bien fait rire. Je me souviens (ou je m'en rappelle) le passage à la radio de l'essentiel du disque comportant des histoires de cierges bénis de façon peu orthodoxe. Les deux chansons qui suivent ont en commun leur musique. Comme Bob Dylan, Brassens ne craignait pas de réutiliser une musique déjà "exploitée" pour un nouveau titre, si elle collait à ce... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 23:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2008

Juste pour le plaisir

Juste pour le plaisir, quoique, s'agit-il de plaisir ? Quel bel accord mineur. A toutes les Betty,en taule ou prisonnières de murs mentaux, d'oppressions imaginées ou intégrées.
Posté par Michel Valois à 23:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 août 2008

Juste pour le plaisir

Je ne vois pas Georges au volant d'une automobile.Où plaçait-il sa guitare ? Juste pour le plaisir, en ce jour de non-anniversaire, j'ai eu envie de partager avec les plus jeunes qui ne connaissent pas forcément bien Georges Brassens. Anticlérical viscéral, il a su, dans plusieurs chansons, rendre hommage à certains curés. En voici une que j'aime. Et puisque vous avez été sages, un petit cadeau. Là, Brassens n'est pas seul. Attention, c'est court. En fait, j'ai passé beaucoup de temps à rechercher... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 15:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2008

Baguenaude, baguenauder

  Baguenauder, c'est flâner, batifoler. C'est musarder, c'est rôder mais sans être un rôdeur, c'est traîner, le nez au vent, la tête ailleurs. Que d'accents circonflexes autour de ce mot sans complexe. C'est déambuler, errer, fainéanter, lambiner, s'amuser, se balader, se promener, vadrouiller, vaguer. Se promener, mais sans but précis. Perdre son temps. Baguenauder c'est assumer, peut-être un peu de niaiserie, s'occuper à des riens, comme ces enfants qui font claquer des baguenaudes, ces fruits du baguenaudier (cet arbrisseau... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 00:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2008

Camille à la Cigale : le corps comme objet d'art

Camille a démarré sa nouvelle tournée le 23 mai à la Cigale. Au fait, ai-je dit tout le bien que je pense de cette salle, où l'on est pas fouillé à l'entrée comme dans un commissariat (ou comme au Bataclan), où le décor, la lumière, le son et la programmation donnent envie de revenir. Justement, on y avait vu Cali, dans ses presque premiers pas parisiens, à une époque où il n'arrivait pas, en fin de concert, à quitter la scène, trop étonné, peut-être déjà grisé par cette jeune dévotion, trop grande pour lui. Il en est revenu grandi,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 06:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 avril 2008

Variétés françaises, suite

Camille, reviens ! Camille revient. Cette saison musicale française me comble, le mot n'est pas trop fort. En peu de semaines, et après les 1er ou 2ème albums très réussis de Daphné et Pauline Croze, de Belin, des Imbéciles, de Carlotti, de Noguerra et même d'autres, les gros porteurs de la "variété française" (cf Léo Ferré : Je ne suis qu'un artiste de variétés) nous comblent de bonheur. Cali, Florent Marchet, Alain Bashung (dont je n'arrive toujours pas à parler, sous le choc) ou Jean-Louis Murat nous ont donné... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 avril 2008

Aimer Césaire

Aimé Co-inventeur de la notion de négritude,avec Léopold Sédar Senghor(1913 - 2008) Partir.Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-panthères, je serais un homme-juifun homme-cafreun homme-hindou-de-Calcuttaun homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pasl'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-tortureon pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouerde coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoirde compte à rendre à personne sans avoir d'excuses à présenter à personneun homme-juifun homme-pogromun chiotun mendigotmais est-ce... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,