12 avril 2014

Florent Marchet au 104, le 12 avril 2014

Les habitués de ce blog savent que Florent Marchet y est un invité régulier, une sorte d'ami de la famille et ce depuis ses tout débuts, premier album, premiers concerts. Ce musicien nourri de classique est aussi un auteur de textes sombres, parfois désespérés, mais jamais cyniques et dont la noirceur est souvent retenue par l'humour. On a souvent comparé Marchet à Houellebecq, ce qui n'est ni absurde ni sot, mais là où le pessimisme de Houellebecq nous entraîne vers une sorte de farce tragique, l'écrivain semblant s'amuser... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 février 2014

Nuit

Goutte à goutte ça goutte dans l'évier comme toujours comme avant sur les assiettes sales les verres, les choses laissées, là. Par inadvertance, Venez. Venez, toutes, j'ai froid de toutes ces années et ces gouttes gouttent sur mon passé.Venez, entourez-moi de vos mains, de vos bras,j'ai deux,il me reste deux verres de cette soirée,deux, Entourez-moi, réchauffez-moi, écoutez-moi,ne me laisse pastrop penser à tout ça,j'y perds le sens du sang froid,ne me laisse pas,en fait je ne pense qu'à toi, un peu à moi,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 00:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2012

Dylan, l'explosion Rock. #1 Moriarty à la Cité de la Musique : la vraie classe

La Cité de la Musique consacre à Bob Dylan, ("l'explosion rock 61-66"), depuis le 6 mars et jusqu'au 15 juillet prochain une exposition qui me procure à l'avance un vrai plaisir et sera l'occasion de revenir ici, en deux ou trois tempos d'énergique nostalgie, évoquer cet artiste singulier, chanteur, poète, auteur-compositeur, écrivain, peintre et cinéaste (et homme de radio et clown céleste) qui a, il fut un temps, orienté ma vie et ma façon de voir (la vie). Bob Dylan, autant et peut-être plus que les penseurs de profession (Marx,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:15 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
21 septembre 2011

Happy birthday M. Leonard Cohen

« ... et je récitai le poème de Ron Padgett intitulé ˝Haiku˝ : ˝Ce fut rapide. / La vie, je veux dire.˝ Ce poème m’avait toujours fait rire de bon cœur mais pas un seul des Cygnes n’émit le plus bref gloussement, le moindre rire. Ma mère eut un sourire triste. Abigail hocha la tête. Les yeux de Peg se voilèrent de souvenirs, devinai-je. Après avoir paru au bord des larmes, Regina  exprima à haute voix l’espoir que je n’avais pas donné ˝ce poème˝ à mes gamines, à quoi je répondis qu’il leur échapperait totalement car à leur... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
12 juin 2011

Brassens et la maréchaussée. On vous empêche de parler ? Hé bien, chantez maintenant.

Il y a très très longtemps en France, on interdisait les chansons. Ainsi, Le déserteur de Boris Vian, Quand un soldat de Francis Lemarque. C'était souvent des chansons pacifistes, il semble qu'en ces temps lointains, en France, on préférait la guerre à la paix, les vieilles ganaches aux poètes. Pendant qu'on y était, on interdisait des films, comme Les sentiers de la gloire de Kubrick (décidément, Vive la Guerre) et des livres, comme J'irai cracher sur vos tombes de (tiens, encore lui !) Boris Vian. Mais on aimait bien, dans ce vieux... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 mai 2011

Punk, soirée étrange, rebelle ?

Je m'interroge sur l'attitude punk ce soir. Après une incision chez The Adicts, vénérable groupe quinqua dont les membres oscillent entre les méchants d'Orange Mécanique et le souriant méchant (également, mais je parierais mon gain au Banco + que ces adicts sont de faux méchants et de vrais gentils) de Batman, Youtube m'a emmené vers la prison de Saint Quentin où Johnny Cash faisait bander les prisonniers en plaisantant sur les matons. Johnny connaissait bien ces rapports difficiles entre taulard et maton, ayant expérimenté. Si... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 mai 2011

Hey, Mister Bob Dylan, play a song for me

Joyeux non-anniversaire, Bob. C'était hier ai-je lu ou entendu. J'ai évité de me joindre aux suivistes. Ceux qui n'étaient pas à tel concert où tu fus sublime, à tel autre où ta seule présence scénique était une arnaque. A tels autres où j'étais, par fidélité et envie, par nécessité parfois. Peu importe le jour, ce qui compte est que, contrairement à ce que disent les journaux qui disent n'importe quoi, tu n'as pas 70 ans, car 70 est déjà un chiffre estimable. Tu n'as rien d'estimable, roi gipsy, bandit de déshonneur, désacraliseur de... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 mars 2011

And she feeds you tea and oranges That come all the way from China

Et ouis, c'est le risque d'une série sur la chanson, j'ai eu envie d'un rappel. Mais auparavant, un  petit détour par la passionnante revue ciné d'Arte, Blow up, qui de livraison en livraison ne cesse de nous étonner et de nous séduire. Cette fois, il s'agit pour Blow up, à l'occasion de la grande expo de la Cinémathèque, de restituer Kubrick en images et musiques, de façon joliment symphone. Voyez plutôt : Ne ratez pas cette expo, si vous ne connaissez pas bien. Moi, je retiens deux choses de Stanley Kubrick, outre le... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mars 2011

Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon, Voilà le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon,

j'arrête ici ce court voyage en arrière, vers les pays qui me chantent et leurs curieux habitants aux semelles de vent. j'ai réécouté, vu à nouveau les titres postés depuis mardi et la moindre de mes réactions est que je ne me suis pas foutu de vous. Ces artistes poètes musiciens, que je vous fais pas découvrir (je ne suis pas naïf à ce point) mais dont j'ai souhaité partager avec vous ce flot d'émotion et d'intelligence qui me renverse quand je les croise, sont un peu ma famille d'adoption. C'est en eux et avec eux que ma vie s'est... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mars 2011

Que personne ne sortirait d'ici, Que personne ne retiendra la nuit, Qu'on ira pas tous au paradis

Je continue ma petite promenade du soir avec les chanteurs d'expression française qui me font quelque chose. Ce soir, BB, comme Bardot, comme BlackBerrey, comme Benjamin Biolay. Dire que BB me fait quelque chose est bien vague et faible. J'ai vu mourir tous les héros de la chanson française et je ne citerai que Brassens, Ferré, Gainsbourg et  celui qui eut le talent d'arriver avant les autres, d'ouvrir le chemin, et de partir le dernier, refermant la lumière derrière lui. Charles trenet, bien sûr, la référence absolue de tous... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,