18 juillet 2014

Enfants du Paradis

"Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un aussi grand amour". Photo de tournage des Enfants du Paradis J'ai choisi un banc, Bd Richard Lenoir, au grand soleil, mes deux paires de lunettes, de vue, de soleil, m'aidant à lire. J'ai ouvert ma chemise pour accueillir la chaleur. C'était un très bon moment. Un moment de paix. Pendant ce temps, un avion de ligne se faisait descendre, 300 morts, mais à l'heure qu'il est, on ne sait pas bien par qui, les pro-russes, les anti-russes. Au secours ! Fachos de droite, du... [Lire la suite]

14 novembre 2012

"La vengeance est un plat qui n'a plus de goût tiède, que certains mangent froid, comme Stirbois s’est mangé son cèdre"

-- Alors Michel, t'es tout pâle, tu perds tes arêtes ? C'est quoi ce titre sur la vengeance ?-- Non, non, je perds rien, même pour attendre. C'est juste un extrait de chanson qui n'a pas plu au FN.-- Ah oui. Et qui aurait valu à Benjamin Biolay des menaces de mort ?-- Ouais ouais. C'est dingue, non ? Juste une chanson.-- Mais C'est une chanson qui nous ressemble... Cette semaine, j'aivu deux films de Marcel Carné : le sombre Quai des brumes (1937) et le lumineux Les enfants du Paradis (1943-1945), tous deux écrits par Jacques Prévert... [Lire la suite]
26 octobre 2012

Le pays d'où je viens

Programmée par la Cinémathèque en harmonie avec une saison très riches en (re)découvertes potentielles (Le cinéma de Pierre et Jacques Prévert et l'hommage à Jean-Louis Trintignant, après l'intégrale Preminger et la rétro de Oliveira, le tout en attendant la grande expo Jacques Demy), la rétrospective Marcel Carné, en miroir avec l'exposition Les enfants du Paradis est l'occasion de nous vautrer avec volupté et sans trop se poser de questions dans ce cinéma de l'Ancienne vague qui ignore la caméra à l'épaule, les tournages dans la rue... [Lire la suite]