27 octobre 2010

Vénus Noire, cinéma, liberté de la presse et quoi encore ?

Si je consacrais ce billet au cinéma, comme à l'époque bénie où j'avais le temps de prendre le temps de composer une Séance du Mercredi, il est bien évident que mon "film de la semaine" serait Vénus Noire, le nouveau film d'Adbdellatif Kechiche, que je verrai ce weekend. Certes, il s'agit d'un "grand sujet", historique, moral, humaniste qui devrait me faire fuir. Rien ne tue plus le cinéma que les bons sentiments. Mais il s'agit en l'occurrence de la nouvelle oeuvre d'un cinéaste qui, pour être en colère (et il a... [Lire la suite]

14 octobre 2010

Ciné, jazz, solitude et bons mots

Il faut s'y faire. Moi, surtout, vous vous vous (3 fois vous, 1 fois moi, qui a dit que j'étais narcissique ?) en foutez, vous (et de 4) faites autre chose que lire les Petits Pavés, Monsieur est rentré ou Madame, faut s'en occuper, ou la télé passe l'émission culinaire que vous rêviez de montrer à votre cuisinièr(e) de meuf ou de mec, ou un(e) ex vous a appelé et vous frémissez en douce (combien de Vous, contre 1 seul moi ?). Donc, je me débrouille avec mon problème : je n'ai pas le temps, en ce moment, de faire vivre ce... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 00:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2010

La semaine cinéma : Lubitsch, Sarko et la censure. Et Louis Garrel, pour le pur plaisir.

SARKOcinéPHILE Nicolas Sarkozy ou Monsieur Cinéma ?envoyé par guybirenbaum. - L'info internationale vidéo. On savait, depuis l'épisode de La princesse de Clèves, le président épris de belle littérature.Ben, en plus il est cinéphile, dis-donc ! Quelle culture !Bon, il confond un peu Pasolini et la Nouvelle vague...Il confond Le voyage en Italie de Rosselliniavec Le voyage à Rome (de Personne, mais avec Jugnot et produit - tiens ? - par TF1.Quant au cinéma du Nord de l'Europe, c'est "magnifique".Oui, dans les éléments de... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 octobre 2010

Homme au bain,Christophe Honoré, François Sagat, ça fonctionne bien

A l'occasion de la sortie en salles de son précédent film, Non ma fille, tu n'iras pas danser, Christophe Honoré, cinéaste, écrivain et homme de théâtre, confiait aux inrocks (cf. son interview fleuve de février 2009) des éléments de méthode : "J’essaie de faire du cinéma comme un écrivain, c’est-à dire des films qui ne dépendent que de mon désir, délestés de la lourdeur industrielle du cinéma, avec la liberté de quelqu’un qui écrit". Homme au bain, le dernier film d'Honoré fait dès lors figure d'un discours de la méthode,... [Lire la suite]
25 septembre 2010

Un peu de tout, un rien

Je pique  à Univers Ciné, l'excellent site de VOD, quelques phrases publiées à propos de la mise en ligne de six films du hongrois Béla Tarr : "C'est long et lent et c'est en noir et blanc" résumeront les tristes sires qui sont passé à côté. Ne faites pas cette erreur. Béla Tarr est selon Gus Van Sant "un des rares authentiques visionnaires du cinéma actuel". Son cinéma parle avec une profondeur rare de ce qui lie et éloigne les hommes et les femmes. Plutôt que de films longs parlons donc de films amples, aux travelings... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 septembre 2010

Des Hommes, des Dieux, l'Oncle Boonmee et le cinéma

Des hommes et des Dieux de Xavier Beauvois n'est pas un film qu'on traite à la légère. Grand Prix du Jury mérité à Cannes, il a été choisi par la presse réactionnaire (Le Figaro en tête, mais aussi, cinéphiliquement réactionnaire, La Croix) comme une sorte de porte-drapeau tricolore du "beau cinéma" contre la lente, forcément chiante, incompréhensible, voire ridicule Palme d'or, le fameux Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures du charlatan thaïlandais au nom imprononçable, Apichatpong Weerasethakul. Les... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 septembre 2010

Ciné, musique et autres

J'ai retrouvé la trace d'un film que je croyais perdu. Dans mes années folles j'avais vu Le cimetière des voitures, pièce ébouriffante et volontairement provocatrice de Fernando Arrabal, ancien compagnon de route des surréalistes, créateur avec Roland Topor, Jacques Sternberg et Alejandro Jodorowsky du mouvement Panique (en référence au dieu Pan). J'avais vu également Le jardin des délices, inspiré de Jerome Bosch, du même Fernando. Quelques années plus tard, Arrabal a souhaité produire un film à partir de sa pièce (Le... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2010

Claude Chabrol

Il va se dire bien des bêtises à propos de Claude Chabrol. Tous ceux qui s'ingénient aujourd'hui, en France, à transformer le cinéma en une machine à vendre du pop corn vont s'esbaudir sur sa grandeur passée. En fait, Chabrol n'était pas un cinéaste aussi novateur que Godard, aussi inventif théoricien que Rohmer, aussi universellement humaniste que Truffaut. Mais il a su, avec une modestie parfois excessive, porter à l'écran sa passion du cinéma. C'est quelqu'un qui a comme zappé la Nouvelle Vague, malgré ses premiers films (Le beau... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 16:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2010

Le jour de l'Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures

J'écris ceci lundi soir, vers 19h30, je viens d'apprendre qu'Alain Corneau est mort. Le cancer n'en finit pas de réclamer son tribut. Alain Corneau n'était pas un grand cinéaste. Il était de cette génération de cinéphiles arrivée au début des années 70 et qui avaient le cinéma américain au cœur. Yves Boisset, Laurent Heynemann ou Claude Miller, qui ont connu de jolies réussites (La petite voleuse, L'effrontée pour Miller, sans doute grâce à la lumineuse présence de Charlotte Gainsbourg, encore actrice en gestation. Alain Corneau... [Lire la suite]
25 août 2010

Ciné-Mercredi

La Séance du Mercredi reprendra la semaine prochaine pour honorer la sortie en salles d'un film-événement. Pour les non initiés, cette rubrique me sert chaque semaine, sauf pendant les vacances d'été, à dire des choses définitives sur des films que je n'ai pas vus (la rubrique étant écrite avant leur sortie, or j'ai rarement droit aux avant-premières), mais dont j'ai entendu parler (ou vu écrire). J'essaie ainsi de poursuivre la tradition attribuée à Louis Malle : ne jamais voir les films avant de les critiquer, car ça fausse le... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 17:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,