08 février 2012

Ben Gazzara : vers la fin d'une épopée

La mort de Ben Gazzara, dont les chaînes de télé qui ne passaient pas ses films ne vont pas se remettre pendant au moins 15 secondes, sur le thème « disparition du dernier « Husbands » (Husbands étant le titre d’un très beau film, très nostalgique, de John Cassavetes dans lequel trois amis assistent aux obsèques d’un quatrième avant de partir dans une bordée alcoolisée et poétique au bout de laquelle on ne trouve que la solitude. Une sorte de Very bad trip du riche avec Ben Gazzara, John Cassavetes et Peter Falk,... [Lire la suite]

05 février 2012

"Ce n'est pas une image juste, c'est juste une image" : En attendant Godard.

Quoi de neuf au ciné ? Godard, évidemment.Il y a une actualité Godard. Je ne sais pas pourquoi, mais depuis quelque temps, Godard est partout. Quand un bateau de luxe fait naufrage alors que plusieurs pays européens perdent leur précieux 3A, c'est le Costa Concordia, celui sur lequel Jean-Luc Godard a tourné l'essentiel de Film Socialisme, son dernier et, semble-t-il, ultime opus. Si Anne Wiazemsky relate dans un nouveau livre à succès quelques anciennes histoires de cul, il ne peut s'agir que de celles partagées avec Jean-Luc (Une... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 septembre 2011

Paulette Dubost : 1910 - 2011

Elle n'était peut-être pas la "mémoire de notre cinéma" comme l'a qualifiée, dans un hommage que je devine par ailleurs sincère, Frédéric Mitterand. Elle est plus associée à un cinéma populaire, voire populiste, celui "du samedi soir" qu'aux grandes aventures du cinéma français. Mais quelle pimpante petite soubrette elle fut aux côtés de Fernandel dans Barnabé (1938) ou Uniformes et grandes manoeuvres (1947). Elle a néanmoins tourné avec certains réalisateurs de premier plan et sa mémoire restera associée à l'oeuvre de Marcel Lherbier... [Lire la suite]
19 septembre 2011

En vogue, en musique, en guerre : In Paris, la plus belle ville du monde

Quelques sensations, émotions, envies, pour clore une semaine plutôt agréable et en commencer une autre. Histoire de parler de tout et de rien, de musique, de cinéma, de théâtre ou de danse, de genres qui se confondent et s'expriment dans la musicalité. Il y a peu, Brad Mehldau ouvrait, à la Cité de la Musique, le Festival Jazz à la Villette. C'était un concert en solo et, certes, le Festival a aujourd'hui fermé ses portes, mais le musicien est toujours sur les routes et j'ai envie de vous en dire deux mots, amicaux et... [Lire la suite]
05 août 2011

Cinéma en France : l'été Valérie Donzelli

Il y a les phénomènes de mode et les émergences utiles. On a parfois l'impression que tel acteur (Di Caprio, il y a peu) ou actrice est partout, au générique de (presque) tous les films. Ce fut Léa Seydoux, pour notre plus grand plaisir, puis Mélanie Laurent (déjà 5 films au compteur en 2011, dont l'excellent Beginners, plus quelques uns à venir) ou Cotillard (dont on se tamponne, non ?). C'est aujourd'hui Valérie Donzelli. Depuis la découverte de La Reine des Pommes, début 2010, j'ai dû évoquer une quinzaine de fois cette pétillante... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juillet 2011

Les poètes savent pas mal de choses... redoutables

(Article largement réécrit le 28 juillet) C'est toujours utile de consulter les statistiques de fréquentation d'un blog. Et les mots clés qui ont conduit une parcelle intime du flot des google-searchers vers Les Petits Pavés ? Aujourd'hui, quelqu'un est arrivé après avoir tapé "homme triste" (ah...), quelqu'un d'autre "belle goss de 16 ans seins nus" (pourquoi juste les seins, camarade ?). Mais une personne plus éclairée avait saisi "il fait beau dans la plus belle ville du monde" (titre du lumineux premier court de Valérie Donzelli,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 mai 2011

Philippe Djian dans le texte. Jouissif.

J'aborde peu la littérature, ici. D'ailleurs, vous voyez les deux gros pavés rectangles qui ne demandent qu'à s'animer pour vous, c'est quelqu'un d'autre qui vous en parlera. Et j'espère (pas pour moi, pour vous qui aimez les livres, mais aussi la littérature, pas seulement la lecture, selon une distinction que j'aime bien) que vous allez visionner ces deux vidéos un peu longues. C'est juste passionnant. J'aime ce mec, Philippe Djian, on se retrouve sur plein de choses et plus,notamment la littérature évidemment, mais aussi le... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mai 2011

Les Mystères de Lisbonne sur Arte

A partir du 19 mai, Arte diffuse en VM (une fois n'est pas coutume) la version tournée pour la télévision de Mystères de Lisbonne. C'est un événement assez considérable à l'échelle de la petite lucarne pour être relevé ici et salué. Le choix de diffuser le film par séries de trois épisodes (donc en deux fois trois heures) est évidemment paradoxal, mais on ne peut pas râler tout le temps et il est incontestable que se plonger dans la durée participe au plaisir de l'immersion dans l'univers de Raul Ruiz. Jeudi 19 et vendredi 20 maià... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 mai 2011

Woody Allen, la nuit parisienne et quelques films pour le plaisir

Pour saluer le Festival de Cannes, j’inaugure une nouvelle rubrique Cinéma qui n’a pas encore trouvé de nom. Quant à son rythme, on verra.Je vois plus de films qu’avant, ce qui est satisfaisant, mais me laisse moins de temps pour écrire qu’à l’époque (la Belle Époque ?) de La séance du Mercredi, dont les plus fidèles d'entre vous se souviennent peut-être. Je chroniquais alors des films que je n’avais pas vus, en vertu du précepte très sage : il ne faut pas voir les films dont on parle, ça peut fausser le jugement. Désormais,... [Lire la suite]
28 février 2011

Annie Girardot, la bonne copine du cinéma français

Annie Girardot nous a quittés. Dans Rocco et ses frères de Luchino Visconti (1960) Elle n'était pas L'Acctrice de sa génération et elle a sans doute accepté des rôles un peu faciles dans des films un peu ni faits ni à faire. C'est dans les années 70 qu'elle culmine et devient extrèmement populaire, grâce à des comédies (Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas... elle cause de Michel Audiard ou La zizanie de Claude Zidi, aux côtés de Louis de Funès), des jolis films sentimentaux (La vieille fille de Jean-Pierre Blanc ou La... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 18:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,