18 juillet 2014

Enfants du Paradis

"Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment comme nous d'un aussi grand amour". Photo de tournage des Enfants du Paradis J'ai choisi un banc, Bd Richard Lenoir, au grand soleil, mes deux paires de lunettes, de vue, de soleil, m'aidant à lire. J'ai ouvert ma chemise pour accueillir la chaleur. C'était un très bon moment. Un moment de paix. Pendant ce temps, un avion de ligne se faisait descendre, 300 morts, mais à l'heure qu'il est, on ne sait pas bien par qui, les pro-russes, les anti-russes. Au secours ! Fachos de droite, du... [Lire la suite]

07 mars 2014

Les Cent meilleurs films français selon les Inrocks, suite et fin

Il y a quelques jours, j'avais cru intelligent de gloser sur le Top 100 des meilleurs films français selon Les inrocks (L'Evangile selon Les inrocks ?), l'intérêt selon moi étant qu'ils n'avaient publié que leur cassement des 26° au 100° film. Le suspens restait donc entier pour les vingt-cinq premiers et il était possible de conjecturer. Ce que j'ai fait avec un très faible succès public, ce post ayant été peu lu (merci à N. qui en a fait une lecture critique, certes, mais une lecture). La publication des 25 films qui comptent, selon... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 19:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 février 2014

J'aime pas les Césars

J'aime pas Les Césars, j'aime trop le cinéma et Les Césars ont trop souvent couru à la rescousse du succès et contribué à marginaliser les films les plus inventifs, les plus riches, les plus novateurs, ceux qui représentent vraiment une prise de risque autre que financière. La fameuse Cérémonie des Césars est, comme son nom l'indique, un événement cérémonieux, généralement froid et ennuyeux, organisé par l'"Académie" du même nom pour défendre tous les académismes contre toutes les audaces. Cependant, chaque année ou presque j'y... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 février 2014

Les Cent meilleurs films français, selon Les inrocks...

  Pour commencer aujourd'hui, un point d'actualité particulièrement brûlant : une des couvertures de Charlie Hebdo à laquelle vous aviez échappé cette semaine (à gauche de l'écran) avant de parcourir cette page. Pour continuer dans le bon goût français, un point sur une bonne idée des inrocks en deux parties séparées par un entracte (ci-dessous).Je ne relis pas, pas le temps, vous corrigerez les fautes d'orthographe et de goût, mais je suis obligé de publier maintenant, car si Les inrocks me précèdent (voir ci-dessous), ce... [Lire la suite]
22 mai 2013

Un billet cinéma pour changer un peu

Un billet cinéma pour changer un peu. Sous forme de chaplinerie, car ici, on n'est pas des Charlots et ça fait longtemps que ça n'a pas été dit.Rappel : Toutes les semaines on voit des films, on aime, on aime pas, on distribue des étoiles aux films qu'on a préférés et pas aux autres. Les  étoiles du cinéma, ici, sont des Charlots, qui ne sont pas comme nous, car nous on est pas des Charlots. Plus on a aimé, plus il y a d'étoiles (jusqu'à cinq, le Grand Jeu) et plus on vous invite à nous suivre dans le plaisir du film.Petit... [Lire la suite]
09 mai 2013

Quatuor

J'allais publier ce billet quand j'ai entendu à la radio une info qui me réjouit. Il semblerait (restons précautionneux) que le Grand Chancelier de la Légion d'honneur (un militaire) s'oppose à la proposition de la ministre de la culture visant à distinguer de ladite Légion, Bob Dylan... Bon, je fouille dans mes souvenirs personnels, Dylan, la Légion d'honneur, pourquoi pas, en effet, marier la carpe et le lapin ? Sinon, je me prends à rêver. Et si, plutôt qu'avoir l'honneur de figurer aux côtés de Céline Dion, Barbelivien, Christian... [Lire la suite]

02 mai 2013

Un Premier mai au ciné

Cette année, les divisions syndicales qui me semblent de plus en plus une question de concurrence entre boutiques rivales (ras-le-bol, camarades, vous n'êtes pas à la hauteur des enjeux !), grisaille sociale et politique à l'unisson de la météo, m'ont poussé, à grands coups de pied là, vers une salle de cinéma, le MK2 Beaubourg, pour voir en enfilade (non non, pas de jeu de mots) les deux films underground de la semaine qui me tentaient vraiment. Les grands films seront pour plus tard (Mud, évidemment et pour celles ou ceux à qui... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 avril 2013

Trois films, trois bonheurs différents

Chers non-lecteurs, qui êtes-vous, vous qui êtes de jour en jour plus nombreux ? Et chers lecteurs, ne me racontez pas que vous profitez du beau temps pour vivre dehors, loin de vos écrans. Je vous surveille, je vous vois en ce moment même, fascinés par vos smartphones so gorgeous.C'est vrai, un blog c'est comme la vie même, avec ses hauts, avec ses bas, mais était-il nécessaire que le hasard poussât l'ironie jusqu'à m'imposer les notes basses partout. En deux mots, la fréquentation de ce blog a baissé ces derniers temps, comme il lui... [Lire la suite]
19 décembre 2012

Main dans la main avec Valérie Donzelli : Le pied !

Cinéma Cette semaine, nous irons probablement voir 4h44 Dernier jour sur terre, le dernier Abel Ferrara qui nous rappellera les bons films de 2011 annonçant la fin du monde. Sans doute aussi une ou deux reprises, dont Le Festin de Babette de Gabriel Axel et Boulevard du crépuscule de Billy Wilder. Mais le film qui compte, ce mercredi, nous l'avons vu dès hier. Un billet très court aujourd’hui, manque de temps, mais comment passer sous silence la sortie en salles de Main dans la main, la nouvelle pépite filmée de Valérie... [Lire la suite]
26 octobre 2012

Le pays d'où je viens

Programmée par la Cinémathèque en harmonie avec une saison très riches en (re)découvertes potentielles (Le cinéma de Pierre et Jacques Prévert et l'hommage à Jean-Louis Trintignant, après l'intégrale Preminger et la rétro de Oliveira, le tout en attendant la grande expo Jacques Demy), la rétrospective Marcel Carné, en miroir avec l'exposition Les enfants du Paradis est l'occasion de nous vautrer avec volupté et sans trop se poser de questions dans ce cinéma de l'Ancienne vague qui ignore la caméra à l'épaule, les tournages dans la rue... [Lire la suite]