12 juin 2011

Brassens et la maréchaussée. On vous empêche de parler ? Hé bien, chantez maintenant.

Il y a très très longtemps en France, on interdisait les chansons. Ainsi, Le déserteur de Boris Vian, Quand un soldat de Francis Lemarque. C'était souvent des chansons pacifistes, il semble qu'en ces temps lointains, en France, on préférait la guerre à la paix, les vieilles ganaches aux poètes. Pendant qu'on y était, on interdisait des films, comme Les sentiers de la gloire de Kubrick (décidément, Vive la Guerre) et des livres, comme J'irai cracher sur vos tombes de (tiens, encore lui !) Boris Vian. Mais on aimait bien, dans ce vieux... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mars 2011

Quand vous souffrez mon amie, M'a répondu mon amant, Vous ressemblez à la pluie, Je trouve ça très seyant

Après ma série sur la chanson, qui m'a valu hier de revenir comme une star pour un rappel, je ressens aujourd'hui comme une grosse envie de bisser (je sais, je supprimerai ça lors de la relecture, si je me relis). Bis donc et répétition, car Brigitte Fontaine vient de sortir un album. L'album de la maturité, pourrait titrer Télérama, mais n'en croyez rien, la Grande Brigitte ne sera jamais mature, elle est bien trop grande pour ça. On a besoin de bonnes nouvelles  de temps en temps et la très bonne nouvelle de ce mois maussade... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mars 2011

Voilà les feuilles sans sève Qui tombent sur le gazon, Voilà le vent qui s'élève Et gémit dans le vallon,

j'arrête ici ce court voyage en arrière, vers les pays qui me chantent et leurs curieux habitants aux semelles de vent. j'ai réécouté, vu à nouveau les titres postés depuis mardi et la moindre de mes réactions est que je ne me suis pas foutu de vous. Ces artistes poètes musiciens, que je vous fais pas découvrir (je ne suis pas naïf à ce point) mais dont j'ai souhaité partager avec vous ce flot d'émotion et d'intelligence qui me renverse quand je les croise, sont un peu ma famille d'adoption. C'est en eux et avec eux que ma vie s'est... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 mars 2011

J'ai fait la saison Dans cette boîte crânienne Tes pensées Je les faisais miennes

Les habitués savent que je poursuis une série portant sur quelques chanteurs-auteurs, musiciens et autres qui nous font du bien quand on est pas bien. Enfin, ceux qui m'ont fait du bien et qui continuent, d'ailleurs. Après Springsteen et Ferré, après Biolay, l'évidence Bashung. Un titre en deux versions. La nuit je mens est une de ces curiosités poétiques et musicales qui nous hantent, nous pénètrent secrètement un jour, puis quelque temps après on ne peut que constater que c'est là, c'est devenu quelque chose d'intîme, d'intense,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2011

Si vous passez rue de l'Abbaye Rue Saint-Benoît, rue Visconti, près de la Seine

Pas très inspiré en ce moment, pour bloguer, que ce soit par ma vie privée, très privée, par les résultats des élect(ions cantonales (quand même, ces cons qui votent FN, j'ai envie de leur faire écouter Ils ont voté de et par Léo Ferré, ça leur ferait peut-être du bien). Quand à la nature et à la science qui meurtrissent le Japon, que voulez-vous que j'en dise, et des contradictions de la politique française en Lybie, franchement, de quel droit j'ajouterais à la bétise des officiels ? En parlant de Léo Ferré (voir plus haut pour ceux... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 20:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 janvier 2011

Mon palmarès CD 2010

Mon album de l'année n'est pas un disque comme les autres. Il ne s'agira ici ni d'un succès public possible (je ne suis pas un rêveur, du moins pas toujours) ni même d'une œuvre aimable comme certaines de celles qui suivent dans ce Palmarès 2010 de l'enregistrement sonore. J'ai choisi de présenter, aux fins de le faire bénéficier d'un buzz sans doute modeste, mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a, l'expérience sans doute la plus ambitieuse et, au final, aboutie de cette année discographique, pour ce qui a pu arriver jusqu'à moi. ... [Lire la suite]

09 décembre 2010

Calotype, Stryge, Charles, Léo

Nouvelle étape de ce Calendrier de l'Avent 2010. L'image est un calotype, une photographie obtenue à partir d'un négatif papier tombé dans un sombre oubli, mais que la BNF met à l'honneur avec son exposition Primitifs de la photographie, le calotype en France (1843 - 1860). Cette image là est particulière, en ce qu'elle nous montre un Stryge, dans la position réfléchie qu'il avait adoptée en 1853, lors de la prise de vue par Charles Nègre. Ce qui étonne toujours à la vue de cette image, c'est que le Stryge n'a toujours pas bougé.... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 janvier 2010

Gainsbourg etc.

Mercredi, je ne me suis suis pas montré très aimable à l'égard du film du dessinateur Joann Sfar, "Gainsbourg (vie héroïque)". La vérité est que je n'ai en rien dit du mal du film, mais de cette pub insupportable qui fait de vous un marginal si vous n'avez vu ni les chtis, ni les choristes, ni avatar, ni... J'avoue, le Joann Sfar, c'est tout à fait autre chose. Si je mets la bande-annonce ici, c'est parce qu'en la revoyant, j'ai tout de suite eu envie de revoir aussi ce film qui m'a bouleversé, et même... qui a sorti de moi... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 décembre 2009

1959 : Gainsbourg, L'amour fou

Avant l'album N°2 qui sortira quelques mois plus tard, Serge Gainsbourg sort un curieux petit 45 tours quatre titres, La jambe de bois (Friedland). Autour de cette chanson gentiment anarchiste, trois reprises de Du chant à la Une qui, l'année précédente, après des années de galère, avait jeté le doux pianiste de bar dans les bras rugueux de la célébrité. Et même à la télé où il pouvait exprimer toute sa gêne d'être là et son insondable timidité, devant une Denise Glaser au charme chic et à l'érotisme feutré (Discorama, LA vraie... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 13:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2009

Arnaud Fleurent-Didier. La reproduction. A écouter de toute urgence.

Maintenant que les blogs existent, il y a des choses qui doivent passer directement de l'oreille au clavier, de France inter au post. C'est le cas de cette chanson que j'ai découvert il y a 10 mn, d'un jeune homme français de talent, qui me rappelle vaguement Florent Marchet et, pourquoi pas Biolay, en plus intellectualisant, en plus noir, aussi. J'imagine que j'arrive un peu tard et que tout le monde connait (sauf moi), sinon, écoutez, c'est un peu irritant par l'étalage des connaissances encyclopéduniversitaires du monsieur (Freud... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 18:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,