07 mai 2011

Alain Bashung, Tels

Les hommages à Alain Bashung pleuvent comme une pluie noire puisque le motif de cet engouement est qu'il est mort et je ne vois aucune raison valable d'accepter le naturel de la mort, sa sale gueule ("de grenouille bancroche"), le vide qui, en l'occurence, s'est emparé de la musique rock. Bref, Bashung, après tout ce temps, est encore mort, alors que ce triste con de DB est toujours insolemment vivant et, je n'ai rien contre ce triste con, mais je trouve le plaisir qu'il peut prendre à lamper le champagne que ses petites crottes de... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 mars 2011

And she feeds you tea and oranges That come all the way from China

Et ouis, c'est le risque d'une série sur la chanson, j'ai eu envie d'un rappel. Mais auparavant, un  petit détour par la passionnante revue ciné d'Arte, Blow up, qui de livraison en livraison ne cesse de nous étonner et de nous séduire. Cette fois, il s'agit pour Blow up, à l'occasion de la grande expo de la Cinémathèque, de restituer Kubrick en images et musiques, de façon joliment symphone. Voyez plutôt : Ne ratez pas cette expo, si vous ne connaissez pas bien. Moi, je retiens deux choses de Stanley Kubrick, outre le... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 mars 2011

J'ai fait la saison Dans cette boîte crânienne Tes pensées Je les faisais miennes

Les habitués savent que je poursuis une série portant sur quelques chanteurs-auteurs, musiciens et autres qui nous font du bien quand on est pas bien. Enfin, ceux qui m'ont fait du bien et qui continuent, d'ailleurs. Après Springsteen et Ferré, après Biolay, l'évidence Bashung. Un titre en deux versions. La nuit je mens est une de ces curiosités poétiques et musicales qui nous hantent, nous pénètrent secrètement un jour, puis quelque temps après on ne peut que constater que c'est là, c'est devenu quelque chose d'intîme, d'intense,... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2011

"Qu'est-ce que j'm'aperçois ?" Nicolas Sarkozy parle comme un gland.

Nicolas Sarkozy parle comme un gland. Ça me semble un vrai problème, moi qui ne suis pas un puriste de la langue, qui ne survalorise nullement une culture universitaire qui est souvent un privilège de classe. Interrogé par le député socialiste François Loncle sur ce sujet délicat, si l'on songe au rayonnement de la France, par exemple, dans ce qui reste du monde francophone, le ministre de l’Education nationale Luc Chatel répond que, certes, le Président ne parle pas comme un «puriste», mais ceci uniquement pour éviter... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 22:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mars 2009

J'sens comme un vide

Alain Bashung - La Nuit je mens envoyé par Quarouble
Posté par Michel Valois à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 mars 2009

Sommes-nous les eaux troubles, sommes-nous les souvenirs ?

Moi aussi, j'ai été traversé par le trajet d'Alain Bashung. Traversé et sans doute j'en suis meilleur. Moi qui suis peu, que serais-je sans les flèches dont je fus, par bonheur, percé.Ce fut tard, finalement.Je ne méconnaissais pas Bashung, même je l'appréciais comme portant une modernité et une rébellion qui me faisaient courir. Derrière.C'est l'album Fantaisie militaire qui m'a révélé (oui, ceci tient quasiment de la divination, ou de la révélation, peu à peu éclaircie, d'une photographie dans la nuit rouge du labo) le vide de mon... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 23:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2009

Où subsiste encore ton écho

On m'a vu dans le VercorsSauter à l'élastiqueVoleur d'amphoresAu fond des criquesJ'ai fait la cour à des murènesJ'ai fait l'amourJ'ai fait le mortT'étais pas néeLa nuit je mensJe prends des trains à travers la plaineLa nuit je mens Je m'en lave les mains.J'ai dans les bottes des montagnes de questionsOù subsiste encore ton échoOù subsiste encore ton écho.
Posté par Michel Valois à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2007

ça m'éclate vraiment (suite) (et fin ?)

C'était quoi le rock, daddy, quand t'étais jeune ? Quand j'étais jeune ? Ben, c'était ça. Clique là. C'était The Animals. En noir et blanc. Et maintenant, le rock c'est quoi ? C'est mieux ? Non, c'est pareil. Clique là, tiens, tu vois ? C'est la même chose. Non sarkocompatible. En couleurs, mais avec un peu de noir et blanc encore, tu vois ? C'est peut-être ça aussi, des nanas débarrassées de leurs complexes. Mamy rock. Clique Et ça pourrait être ça. mais, ce sera plus dur.
Posté par Michel Valois à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 avril 2007

Bashung !

C'était vendredi à la Salle Pleyel rénovée. D'abord la salle : luxe, calme et volupté. Accueil de classe, son d'une grande pureté, bien assis et de la place pour mes jambes. Dire que Keith Jarrett y jouera (sans nous, nous serons en vacances) en juillet ! Bashung avait prévenu : ça ne serait pas correct de bastoner Pleyel avec des guitares sur-saturées, donc ce serait quelque chose de plus intime.  En effet. Pour ceux qui ont assisté à La Tournée des Grands Espaces, avec ses déluges de décibels et ses niagaras de... [Lire la suite]
Posté par Michel Valois à 21:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,