body5328SPkaRXerZEWYujHLes "Strophes pour se souvenir" ont été écrites par Louis Aragon à la demande du PC pour la commémoration, en 1955, de l'assassinat le 21 février 1944, au Mont Valérien, de 23 membres des FTP-MOI parisiens, aussi appelés Groupe Manouchian.  Mercredi dernier, Serge Klarsfeld, qui a passé sa vie à traquer les criminels nazis et aujourd'hui à construire aux 1007 fusillés du Mont Valérien un monument ou une sépulture d'Histoire décents, a révélé l'existence de trois photographies, prises sur son Minox par un sous-officier de la Wehrmacht. Ces photos sont les premières d'une exécution collective au Mont Valérien. Elles montrent l'exécution de membres du "Groupe Manouchian. Elles sont bouleversantes et si leur qualité technique est faible (le sous-off risquait gros et il a déclaré que  saisir les derniers instants de ces condamnés pour faits d'héroïsme était pour lui "un acte de résistance silencieux") leur portée historique et sentimentale est considérable. Ces photos ont été publiées dans Libération et je ne les reproduirai pas ici, en raison de leur caractère.

Morelli1En 1959 (le Calendrier de l'Avent continue, avec ses moments gais et ses moments tragiques, c'est la vie), Léo Ferré mettait en musique le poème d'Aragon, sous le titre L'affiche rouge.

Je ne trouve pas sur le net la version qui me bouleverse le plus de cette "chanson" qui est celle de Lavilliers. Voici celle de Monique Morelli qui, à défaut d'une chanteuse célèbre, a été une chanteuse honnête et talentueuse. Je trouve sa version très belle, très pertinente.